Skinheads : ce qu’ils ont dans la tête


Existe-t-il un lien entre une coupe de cheveux et la santé mentale d’un individu? Telle est la question du jour, légitime s’il en est, qui taraude l’ensemble des membres de notre rédaction. Pour illustrer cette hypothèse, voici trois exemples de films qui tendent à prouver qu’effectivement, quand un type est cinglé, son premier réflexe, c’est de se raser la tête.

Robert De Niro dans Taxi Driver (Martin Scorsese, 1976), tout d’abord. Eh oui, à force de se fader des cinglés dans son taxi New-yorkais, on prend sur soi, on rumine un temps, puis on en vient à vouloir tous les déglinguer. Résultat: on se refait une beauté façon iroquoise avant d’enfiler la tenue de commando, idéale pour une petite tuerie dans le quartier.

TD

Le sale gosse de Benny’s video (Michael Haneke, 1993) n’est pas en reste. Registre un peu différent, là, puisque notre héros se paye une petite aération du crâne, après avoir flingué une fillette rencontrée dans un vidéo-club du quartier. Résultat: on erre tranquillement dans les galeries marchandes d’une ville autrichienne, et au passage, on se dit: « tiens, et pourquoi pas célébrer ça avec une nouvelle coupe de cheveux? »

BV

Dernier exemple, le personnage de Shane Walsh, interprété par Jon Bernthal dans la sanglante série The Walking Dead. On reste ici dans le même cas de figure que celui de Benny’s video, Shane se rasant la tête après avoir commis l’homicide. Comme s’il souhaitait, en coupant ses tifs, se punir pour avoir mal agi. Le geste n’en est pas moins répréhensible que celui de « bug » Benny, certes, mais il faut quand même préciser que l’Autriche de Benny n’est, elle, pas en proie à des hordes de morts-vivants (encore que, connaissant les autrichiens…).

Bien qu’on ne puisse que conseiller un traitement psychologique à ces trois personnages, la qualité de l’interprétation des acteurs reste remarquable. A tel point qu’il faudrait presque conseiller de cultiver son côté borderline pour percer dans le cinéma…

Gabriel Lesage

Cet article, publié dans Marre !, The Movie Library, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s